Quantcast
Document sans titre
Suivez nous sur  
Inscrivez vous à notre newsletter

NOUVEAU SITE
Economie et Finance
Babacar Ngom prône le « patriotisme économique » pour développer le Sénégal

Source : SeneNews
Date : mar. 16 fév. 2016
» Plus d'actualités
» Les plus lues
» Les plus commentées
Imprimer cet article


Si le Sénégal voudra développer son économie et jeter les bases solides pour l'émergence, il doit cultiver davantage le patriotisme économique.C'est en tout cas la conviction de Babacar Ngom.

Prenant part à une table ronde initiée, le week end dernier par l’Ecole supérieure polytechnique (Esp) de l’Université Cheikh Anta Diop (ucad) (dont le thème portait sur les difficultés liées à entrepreneuriat au Sénégal) le patron de la Sedima a insisté sur la nécessité de refuser le diktat imposé par les entreprises étrangères.

Self-made-man reconnu, ce pionnier de la filière avicole se retrouve dans la vision du Nigérian Aliko Dangote à propos de la gestion de l’économie dans les pays francophones. «Nous avons entendu récemment la plainte que Dangote nous a lancée disant que dans leurs pays anglophones ce sont les fils du pays qui dirigent l’économie, mais chez nous, les francophones, ce sont plutôt les étrangers qui dirigent le pays».

Suffisant selon lui pour que les Sénégalais cultivent davantage le patriotisme économique. «Je crois qu’il y a un réel besoin de transformation, de changement par la jeunesse, par nous tous d’ailleurs et de compréhension. Et de là, on va parler de patriotisme économique. Ce n’est pas un complexe d’en parler. Ce n’est pas gênant d’en parler. Nous devons en parler dans des cadres réfléchis. On doit réfléchir sur la stratégie, sur l’intelligence économique, sur où nous voulons aller, quelle est notre vision pour demain. Tout cela organisé de manière intelligente, nous devons pouvoir conduire notre développement», indique-t-il.

Fort de cela Babcar Ngom considéré à l’heure actuelle comme l’un des plus grands managers du pays, exhorte les jeunes à davantage entreprendre.
«On a vu Diallo Picc, là où il a commencé et là où il est arrivé. Il faut entreprendre. (…). Dans notre pays, tout est à construire. Les besoins en infrastructure, l’industrialisation, etc. sont tellement énormes ! Pour moi, il n’y a rien de tel que cultiver la terre. Nous africains devons produire ce que nous mangeons et manger ce que nous produisons», conclut-il.




PUBLICITE

Autres articles
QUATRE COMPAGNIES AÉRIENNES CRÉÉES EN 45 ANS D'AVIATION CIVILE AU SÉNÉGAL  APS  - dim. 17 avr. 2016
Investissements étrangers et Emergence au Sénégal  Educarrière Sénégal  - dim. 17 avr. 2016
SALON INTERNATIONALE DE L'AGRICULTURE : DES ACTEURS PARTAGENT LES OPPORTUNITÉS POUR ATTEINDRE L'AUTOSUFFISANCE DU RIZ EN 2017  APS  - mar. 01 mars 2016
Tourisme et Emergence au Sénégal  Educarriere SN  - mar. 01 mars 2016
Qui sauvera l'industrie minière africaine ?  Le Monde Afrique  - mar. 01 mars 2016
 
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Créer un compte CV


    TOP ARTICLES DE LA SEMAINE


Les plus lus
Les plus commentés



Actualités Emploi Formation Entrepreneuriat Nos Concepts Nos Services
Global Management Challenge
Guide de l'Entrepreneur Les Trophées de l'Excellence
Investir en 2012    
Economie & Finance E-Business Plan    
Sciences et Technologies DRH Corner      
Sports Conseils RH      
Politique          
Santé          
Arts et Culture          
Copyright © 2004-2013 - Educarriere.net - Tous droits réservés
Contacts : +237 33 42 95 23 +237 94 01 41 94 - Email : sn@educarriere.net