Quantcast
Document sans titre
Suivez nous sur  
Inscrivez vous à notre newsletter

NOUVEAU SITE
Economie et Finance
Après l'incendie du pavillon vert : Un chapiteau accueille des exposants sinistrés

Source : Le Soleil
Date : mer. 16 déc. 2015
» Plus d'actualités
» Les plus lues
» Les plus commentées
Imprimer cet article


Des commerçants sinistrés de l'incendie du pavillon Vert ont été recasés dans un chapiteau installé dans l'enceinte de la Foire. Hier, l'activité commerciale n'était pas encore en plein régime au sein de ces nouveaux stands, les commerçants saluent toutefois l'initiative.

Suite à l’incendie intervenu dans l’enceinte du pavillon Vert  de la Foire Internationale de Dakar, dans la nuit du samedi au dimanche, les autorités du Cices ont procédé au recasement de certains sinistrés. Notamment ceux qui ont pu sauver certaines de leurs marchandises. Un site a été spécialement aménagé à cet effet. Un chapiteau qui s’étend sur plusieurs mètres carrés,  installé juste en face du Pavillon Brun. 
Le chapiteau en bâche fait désormais partie du décor de la Foire et illumine ses environs par sa blancheur. Dans cette enceinte spécialement aménagé, toutes les nationalités se côtoient. Exposants sénégalais, égyptiens, algériens, italiens,  congolais, etc., y trouvent leurs comptes.
Hier, c’est  aux environs de 16h que nous avons effectué un tour dans ce pavillon. A notre passage, les commerçants commençaient, petit à petit, à prendre leurs marques. Certains procédaient encore aux derniers régalages liés à l’installation. D’autres, qui ont certes été recasés,  n’ont pas encore  définitivement installé leurs marchandises.

Reprise d’activités commerciales
C’est le cas du porte-parole du Collectif des victimes sénégalaises, le bijoutier Alpha Thiam. Il dit avoir certes reçu un stand de 9 m2, mais peine encore à l’équiper. « Nous vendons des bijoux. Nous avons perdu toute notre marchandise dans  l’incendie. Là,  on ne dispose pas encore suffisamment d’articles pour convenablement équiper le stand  qui nous est affecté», a-t-il dit.
Alpha Thiam et ses collègues bijoutiers exposants précisent avoir directement passé un contrat  avec le Cices, ce qui leur a permis de recevoir ce nouveau site. Pour l’heure, ils disent s’être rabattus sur leurs fournisseurs, dans l’espoir que ces derniers leur fassent confiance, en équipant leur nouveau stand. Concernant les critères de choix, M. Thiam donne sa langue au chat. 
« A vrai dire, je ne maîtrise pas les critères de sélection, toutefois, le Dg du Cices avait clairement indiqué que les personnes qui étaient en règle seront recassées », a-t-il dit. Les étrangers demeurent nettement plus nombreux au sein du chapiteau. 

Les commerçants saluent l’initiative
Selon Alpha Thiam, cela se comprend. « La majeure partie des sinistrés est de nationalité étrangère. Il est dès lors compréhensible, que ces derniers soient prioritairement recasés », a-t-il dit. « D’après ce que j’ai entendu, 69 stands ont été installés dans ce chapiteau, alors qu’au pavillon Vert, il y avait plus de 200 stands », indique t-il.
Les commerçants recassés saluent l’initiative. Toutefois, ils énumèrent des inquiétudes. Un sentiment de peur les anime quant à la possibilité de voir moins de visiteurs prendre le chemin du nouveau stand. « L’endroit n’est pas aussi bien placé que là d’où nous venons. L’endroit est un peu enclavé », dit-il. 
Selon Alpha Thiam, le directeur Général du Cices est dans les dispositions de procéder au remboursement des victimes en règle. La rencontre qui les a réunis la veille, s’est avérée selon lui très fructueuse. 
Egalement, les victimes invitent les autorités du Cices, si possible, à décaisser une somme,  pour permettre aux commerçants,  de s’acheter certaines marchandises à écouler d’ici la fin de la foire,  en attendant de définitivement  recevoir des indemnités. Mahmoud Dramé et ses frères spécialisés dans la vente de tapis font partie des commençants sinistrés, qui auparavant exposeaient leurs marchandises au pavillon Vert. Ils ont également bénéficié d’un nouveau stand dans le site de recasement. A notre arrivée, le jeune commerçant et ses frères s’affairaient à régler les derniers détails de leur installation.
 
FOIRE DES REGIONS : Sédhiou fidèle à la  tradition artisanale
Les produits dérivés de l’arachide et du mil, ainsi que l’artisanat sont représentés dans le stand de la région de Sédhiou.  
La pêche constitue, à Sédhiou, une activité importante. Des produits dérivés de cette activité telle que le poisson séché sont exposés dans le stand de Sédhiou. La région a également une tradition d’artisanat et de commerce et ces deux secteurs jouent un rôle de première importance dans l’économie locale. Cette donne revient dans le stand de la région de Sédhiou. En effet, des lits conçus par les artisans de la région sont exposés au sein de ce stand. Des lits conçus à partir du bois local de Sédhiou lui conférant une qualité,  sans commune mesure. La production céréalière occupe également une place importante dans l’économie locale de la région. 
Pour ce qui est des cultures industrielles des surfaces emblavées en arachide, coton et sésame sont spécialement aménagées. Les artisans de Sédhiou ont hautement pris en compte ce volet.  Les produits céréaliers dérivés sont de fait exposés. « Sur la base de données fournies par le Ministère de l’Economie et des Finances, la production annuelle nationale de noix d’anacarde est estimée entre 13.000 à 15.000 tonnes avec un apport de 6.720 tonnes de la région de Sédhiou soit 48 % de la production nationale», informe Chérif Younouss Diédhiou, chef de service régional de commerce de Sédhiou. 
La production accrue de bananes est une réalité dans la région. Les entreprises de production artisanales sont dignement représentées. Le secteur de l’industrie n’est pas également en reste.  Les unités existantes, constituées essentiellement par l’usine de transformation du sésame et l’unité de transformation des produits halieutiques (fumage et salage) de Goudomp sont exposés.            

 




PUBLICITE

Autres articles
QUATRE COMPAGNIES AÉRIENNES CRÉÉES EN 45 ANS D'AVIATION CIVILE AU SÉNÉGAL  APS  - dim. 17 avr. 2016
Investissements étrangers et Emergence au Sénégal  Educarrière Sénégal  - dim. 17 avr. 2016
SALON INTERNATIONALE DE L'AGRICULTURE : DES ACTEURS PARTAGENT LES OPPORTUNITÉS POUR ATTEINDRE L'AUTOSUFFISANCE DU RIZ EN 2017  APS  - mar. 01 mars 2016
Tourisme et Emergence au Sénégal  Educarriere SN  - mar. 01 mars 2016
Qui sauvera l'industrie minière africaine ?  Le Monde Afrique  - mar. 01 mars 2016
 
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Créer un compte CV


    TOP ARTICLES DE LA SEMAINE


Les plus lus
Les plus commentés



Actualités Emploi Formation Entrepreneuriat Nos Concepts Nos Services
Global Management Challenge
Guide de l'Entrepreneur Les Trophées de l'Excellence
Investir en 2012    
Economie & Finance E-Business Plan    
Sciences et Technologies DRH Corner      
Sports Conseils RH      
Politique          
Santé          
Arts et Culture          
Copyright © 2004-2013 - Educarriere.net - Tous droits réservés
Contacts : +237 33 42 95 23 +237 94 01 41 94 - Email : sn@educarriere.net