Quantcast
Document sans titre
Suivez nous sur  
Inscrivez vous à notre newsletter

NOUVEAU SITE
Economie et Finance
Bolloré prépare une entrée en Bourse de son projet ferroviaire africain

Source : Le Monde Afrique
Date : mer. 28 oct. 2015
» Plus d'actualités
» Les plus lues
» Les plus commentées
Imprimer cet article


Au moins quatre banques, Goldman Sachs, BNP Paribas, Société générale et Crédit agricole, ont été mandatées par Vincent Bolloré pour travailler à l'introduction en Bourse de son projet de réseau ferroviaire en Afrique, ont affirmé à l'agence Reuters des sources proches du dossier. Aucune des banques citées n'a souhaité commenter ces informations.

Cette introduction en Bourse pourrait avoir lieu à Paris dans le courant du 1er semestre 2016 afin de lever des capitaux pour financer ce projet, connu sous le nom de « BlueLine », qui nécessite 2 milliards à 2,5 milliards d’euros d’investissements. La ligne en question traverse cinq pays africains : la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, le Bénin et le Togo. Les travaux ont démarré en 2014 et doivent durer huit ans.

Entre 300 millions et 500 millions d’euros ?

Ce projet a fait l’objet d’une grande série d’été du Monde dont l’intégralité et à lire ici. Selon l’une des sources, l’IPO (introduction en Bourse) permettrait de lever entre 300 millions et 500 millions d’euros. Les autres sources estiment en revanche qu’il est encore trop tôt à ce stade pour se prononcer sur le montant des capitaux qui seront levés ou sur les actifs qui seront apportés à la structure susceptible d’être cotée.

« Nous avons toujours dit que nous étudierions toutes les possibilités pour trouver le bon financement. Jusqu’à maintenant, nous avons toujours avancé sur nos fonds propres », a déclaré Eric Melet, le président de Bolloré Africa Railways, une filiale du groupe Bolloré.

« Dans tous les cas, nous voulons garder le contrôle et nous apporterons une part significative du financement, comme le groupe l’a toujours fait », a-t-il ajouté.

 

Synergies avec les ports Bolloré

Une structure de financement de projet ou la poursuite du financement en fonds propres font aussi partie des options possibles, a encore dit Eric Melet.

Pour créer la boucle ferroviaire en Afrique de l’Ouest, le groupe Bolloré prévoit de rénover des lignes existantes et d’en construire de nouvelles, en particulier entre le Niger et le Burkina Faso et entre le Niger et le Bénin. Cette ligne devrait aussi profiter de synergies avec les terminaux à conteneurs gérés par le groupe Bolloré dans les ports en Côte d’Ivoire, au Bénin et au Togo.




PUBLICITE

Autres articles
QUATRE COMPAGNIES AÉRIENNES CRÉÉES EN 45 ANS D'AVIATION CIVILE AU SÉNÉGAL  APS  - dim. 17 avr. 2016
Investissements étrangers et Emergence au Sénégal  Educarrière Sénégal  - dim. 17 avr. 2016
SALON INTERNATIONALE DE L'AGRICULTURE : DES ACTEURS PARTAGENT LES OPPORTUNITÉS POUR ATTEINDRE L'AUTOSUFFISANCE DU RIZ EN 2017  APS  - mar. 01 mars 2016
Tourisme et Emergence au Sénégal  Educarriere SN  - mar. 01 mars 2016
Qui sauvera l'industrie minière africaine ?  Le Monde Afrique  - mar. 01 mars 2016
 
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Créer un compte CV


    TOP ARTICLES DE LA SEMAINE


Les plus lus
Les plus commentés



Actualités Emploi Formation Entrepreneuriat Nos Concepts Nos Services
Global Management Challenge
Guide de l'Entrepreneur Les Trophées de l'Excellence
Investir en 2012    
Economie & Finance E-Business Plan    
Sciences et Technologies DRH Corner      
Sports Conseils RH      
Politique          
Santé          
Arts et Culture          
Copyright © 2004-2013 - Educarriere.net - Tous droits réservés
Contacts : +237 33 42 95 23 +237 94 01 41 94 - Email : sn@educarriere.net