Quantcast
Document sans titre
Suivez nous sur  
Inscrivez vous à notre newsletter

NOUVEAU SITE
Emploi et Entrepreneuriat
Parler en public : 4 clés pour réussir vos prises de parole

Source : Entreprendre
Date : mar. 15 sept. 2015
» Plus d'actualités
» Les plus lues
» Les plus commentées
Imprimer cet article


Tous les managers sont confrontés au quotidien ou de manière ponctuelle à la prise de parole en public devant des auditoires variés plus ou moins nombreux. Quelles sont les méthodes pour surmonter son trac et sa timidité, travailler la forme et le contenu de son message, développer son charisme ?

Afin de réussir sa prise de parole en public, rappelons les 5 fondamentaux :

- Le discours, qui est la forme que vous allez donner à vos mots, ainsi que votre charisme,

- L’interaction avec le public,

- La préparation de la présentation,

- La gestion du stress,

- La gestion des supports.

1. Parler en public : travaillez votre discours

Bien parler en public peut être un don, mais si on ne l’a pas naturellement on peut l’acquérir avec un peu de travail. Le message global que vous souhaitez faire passer doit prendre en compte le verbal et le non verbal, afin de ne pas créer de dissonance et rester dans la cohérence (ex: prôner l’ouverture et rester les bras croisés…).

 

Attention, même si le verbal a relativement peu d’impact lors d’un discours, cela ne veut pas dire qu’un discours bien présenté suffit. En effet, si un beau discours peut prendre sur l’instant, il n’aura pas d’efficacité dans le court et le moyen termes car les auditeurs n’adhèreront pas au message ou se rendront compte qu’il était fallacieux.

 

Pour travailler sa communication para-verbale et non verbale il faut travailler son débit, son volume, ses gestes… pour se créer un charisme scénique. C’est la répétition et l’expérience qui font les bons orateurs, il ne faut donc pas manquer une occasion pour s’entraîner: dans des réunions, lors des repas de famille, devant le miroir de sa salle de bains… Il faut également avoir un état d’esprit positif. Si vous êtes dans une mentalité “Je n’aime pas parler en public”, vous vous placez dans un cercle vicieux qui ne vous fera pas progresser.

 

En entreprise comme dans la vie de tous les jours, la prise de parole est un choix personnel. Pour réussir sa prise de parole, il faut au préalable avoir les idées claires, il faut savoir ce que l’on veut et va dire afin de travailler le verbal. Le verbal passe par dire des phrases courtes et simples (sujet + verbe + complément) pour simplifier son message, et s’interrompre régulièrement pour laisser le temps à son interlocuteur d’assimiler.

 

 

Prise de parole en public : gérez  le non verbal et le para-verbal

- Regardez tout l’auditoire, surtout les personnes au fond de la salle et sur les côtés. Elles auront l’impression que vous leur parlez.

- Fixez-vous des axes aux 4 coins de la salle pour regarder de temps en temps dans toutes les directions. Repérez 3 ou 4 personnes souriantes dans l’auditoire, elles vous serviront de repères et vous permettront de garder confiance.

- Travaillez votre gestuelle : écartez les bras, souriez…

- Privilégiez la position débout pour plus de puissance dans la voix et une visibilité par toute la salle.

- Ne vous déplacez pas tout le temps. Il faut rester droit et poser son discours, et ne changez de place que lors des pauses du discours et ne parlez pas lorsque vous bougez.

- Respirez et apprenez à faire des silences, et retenez que pour vous un silence peut sembler long, mais pour les auditeurs c’est bien plus court. Le silence permet de mémoriser, de mettre une emphase autour d’une idée et de remobiliser l’attention. Un silence permet de faire une pause après une grande idée.

- Efforcez-vous de parler lentement. 90% des prises de parole sont ratées parce que les orateurs parlent trop vite et veulent se « débarrasser » au plus vite de leur intervention.

 

2. Parler en public : maîtrisez l’interaction avec le public

Il est essentiel de fixer le cadre de la prise de parole dès le début : sa durée et le déroulé de la présentation. Pour faire vivre son intervention, il est intéressant de poser des questions à son auditoire, cela permet de rebondir sur des idées, d’intéresser le public au sujet et de le maintenir en éveil.

Ce dialogue et cette interactivité avec le public permettent de renforcer l’efficacité d’une présentation, et d’éviter que les incompréhensions ne perdurent tout au long de l’allocution.

 

Lors des interventions avec le public, il faut faire attention :

 

- A l’écoute active : c’est-à-dire écouter jusqu’au bout votre interlocuteur avant de réagir et éventuellement recadrer le débat et les interventions (ex: on ne parle pas de la même chose).

 - A la reformulation : c’est-à-dire reprendre avec vos mots ce qu’a dit l’autre personne afin d’être certain que vous parlez de la même chose.

 - A distinguer ses opinions de l’objectif de la réunion : il faut mettre de côté son avis personnel pour rappeler l’objectif de la réunion et dépersonnaliser le débat en utilisant des chiffres et des informations tangibles. II faut bannir les “on dit que”, “tu as tort, je pense que”…



Quelques trucs pour améliorer votre prise de parole en public :

- Lorsque deux personnes parlent entre elles lors de votre réunion, le mieux est de rester silencieux et automatiquement celles-ci s’arrêteront de discuter en voyant qu’elles parasitent le débat.

- Si dans la salle vous observez quelques personnes qui grimacent, et que vous craignez que lors de la session de questions / réponses cela puisse devenir un problème ou si vous voyez que votre discours ne convainc pas, vous pouvez décider d’arrêter votre présentation et demander aux indécis leurs avis. Mais attention, dans ce cas vous ne maîtriserez plus votre présentation.

- Lors d’un entretien de recadrage pour essayer de faire prendre conscience à un employé du problème, il est très intéressant d’utiliser le questionnement afin d’analyser le sujet, de venir à la source et de le résoudre.

 

3. Parler en public : soignez le plan et la préparation

Avant de commencer il faut mener une réflexion :

- Qu’est-ce que je veux dire : mon message principal.

- Quel est l’objectif : convaincre, informer, sensibiliser, faire réagir…

- Quel est l’auditoire et ses attentes : son niveau de connaissances, ses freins actuels…

 

A partir de ce travail de réflexion, il faut choisir ses mots, ses anecdotes, son plan… Il ne faut pas vouloir trop en dire, sinon l’auditoire va perdre le fil. Il est également nécessaire de formuler une seule idée par phrase selon le schéma suivant : une idée, un argument, un exemple. Les anecdotes, les histoires, les exemples permettent de faire vivre le discours et de reformuler l’idée sous une forme plus concrète et rythmer la présentation. Et surtout, ne pas oublier « les lois de proximité » et « les lois de rapport à l’autre » vues plus haut. Il faut également s’approprier le discours, ne pas l’apprendre par coeur sinon lorsque l’on se perd ou que l’on manque une phrase on se retrouve coincé.

Par contre, il peut être intéressant d’apprendre une ou deux phrases clés par coeur pour être certain de bien débuter sa présentation ou le début des différentes parties. Pour s’entraîner, il faut apprendre uniquement les grandes lignes, par exemple en répétant chez soi le discours à voix haute. Ainsi, on peut travailler la tournure des phrases, les pauses, les silences, les exemples…

 

4. Parler en public : la gestion du stress et des supports

Se préparer aide à être à l’aise car l’on évacue l’incertain et le stress de la dernière minute. La source du stress vient du fait d’avoir peur d’être jugé (est-ce que je vais être compétent, on va me juger…).

 

Pour éviter le stress, il faut :

- Apprendre à bien respirer et se relaxer.

Ne pas se focaliser sur le stress mais sur l’objectif de la présentation et son sujet.

-  Dire franchement au public que l’on est un peu stressé, afin de se sentir mieux, voire attirer la sympathie du public.

- Faire un peu d’exercice, par exemple en faisant un tour du pâté de maison 5 minutes avant la présentation pour ne pas accumuler de la tension physique.

 

Souvent les 30 premières secondes sont les plus difficiles, mais passé ce cap, le stress est moins fort. Pour éviter de perdre contenance, se tourner vers les visages positifs de l’assistance pour obtenir une réassurance (ou un de ses collègues par exemple). Si nécessaire, utiliser ses notes sur une fiche bristol d’une taille légèrement supérieure à celle de la main. Préparez bien vos supports techniques avant le démarrage de la réunion.

 

Quelques conseils :

- Il ne faut pas lire son « power point » et se retourner sans cesse vers lui, mais préparer soit des notes ou un retour devant soi.

- Ne pas paniquer si les slides ne défilent pas, mais dire tout simplement “dans la diapositive suivante…”.

Et avant de démarrer, regardez bien l’auditoire. Portez un regard circulaire qui ne négligera personne. Montrez que vous vous adressez à chacun sans exclusive.

 

Ouvrez votre gestuelle. En appui sur vos jambes, le buste droit, mais pas rigide, épaules baissées, cage thoracique ouverte : autant de signes de convivialité et d’accueil du public. Avancez-vous vers votre auditoire. Vous montrerez ainsi que vous n’avez pas peur de lui ! Souriez. C’est un signe de confiance en soi et de sérénité, à condition que le sourire ne soit pas un rictus forcé ! Inspirez doucement en gonflant le ventre… Et continuez à respirer de cette façon à la fin de chaque phrase. A vous de jouer !




PUBLICITE

Autres articles
Lutte contre l'émigration clandestine : L'Anpej et l'Oim prêtes à aider les jeunes à acquérir une formation professionnelle  Le Quotidien  - dim. 29 nov. 2015
Programme senegalais pour entreprenariat des jeunes- promouvoir une croissance inclusive  Rewmi  - dim. 29 nov. 2015
LE DG DE L'ANPEJ ORIENTE LES JEUNES VERS L'AGRICULTURE  APS  - mar. 17 nov. 2015
Nigeria : Aliko Dangote compte et comptera encore dans l'Afrique qui gagne en 2016  Afriquinfos  - mar. 17 nov. 2015
Les pays africains où il fait bon entreprendre, selon le «Global Entrepreneurship Index 2016»  Agence Ecofin  - mar. 17 nov. 2015
 
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Créer un compte CV


    TOP ARTICLES DE LA SEMAINE


Les plus lus
Les plus commentés



Actualités Emploi Formation Entrepreneuriat Nos Concepts Nos Services
Global Management Challenge
Guide de l'Entrepreneur Les Trophées de l'Excellence
Investir en 2012    
Economie & Finance E-Business Plan    
Sciences et Technologies DRH Corner      
Sports Conseils RH      
Politique          
Santé          
Arts et Culture          
Copyright © 2004-2013 - Educarriere.net - Tous droits réservés
Contacts : +237 33 42 95 23 +237 94 01 41 94 - Email : sn@educarriere.net