Quantcast
Document sans titre
Suivez nous sur  
Inscrivez vous à notre newsletter

NOUVEAU SITE
Sante
Sept pays africains feront partie des vingt pays les plus peuplés au monde en 2050

Source : Agence Ecofin
Date : jeu. 20 août 2015
» Plus d'actualités
» Les plus lues
» Les plus commentées
Imprimer cet article


Sept pays africains figureront parmi les vingt pays les plus peuplés au monde en 2050, selon les projections publiées le 18 août par l'organisation américaine Population Reference Bureau (PRB).

Dans 35 ans, le Nigeria sera le quatrième pays le plus peuplé au monde, avec 400 millions d'habitants, a-t-on précisé de même source.

La République démocratique du Congo et l'Ethiopie vont intégrer le classement des dix pays les plus peuplés de la planète. La population de la RD Congo sera multipliée par plus de 2,5 d'ici 2050, en faisant alors le 9e pays le plus peuplé. Dans 35 ans, elle dépassera les 190 millions d'habitants. En 2050, l'Ethiopie comptera elle 165 millions d'habitants.

Derrière ces trois puissances démographiques, l'Egypte, la Tanzanie, le Soudan ou encore l'Ouganda feront partie des vingt pays les plus peuplés au monde en 2050.

Avec un taux de fécondité supérieur à la moyenne du continent, c'est l'Afrique de l'Ouest qui va porter la croissance démographique africaine. Des pays comme le Mali, le Burkina Faso ou le Niger vont voir leur population multipliée par plus de 2,5 d'ici 2050. C'est d'ailleurs au Niger que la fécondité est la plus élevée au monde : 7,6 enfants par femme en moyenne.

La démographe Véronique Hertrich, estime que ce maintien d'une forte fécondité ne vient pas d'un manque d'infrastructures ou d'une mauvaise connaissance des moyens de contraception. «On voit dans toutes les enquêtes que quasiment toutes les femmes connaissent les méthodes contraceptives (…) Mais ce qu’on voit aussi, c’est que si les couples ont beaucoup d’enfants c’est qu’ils sont attachés à des objectifs, à un idéal de fécondité élevée », a déclaré Mme Hertrich. Et d’ajouter : «C’est plus à rapprocher des conditions de développement : quand la mortalité est élevée, il y a de l’incertitude. Quand aussi il y a de l’incertitude économique et qu’il n’y a pas de prise en charge des personnes âgées, tout ça repose sur les enfants qui restent une valeur sûre. Et puis on est dans des populations où le statut social des individus est aussi attaché à leur fécondité».




PUBLICITE

Autres articles
Le Sénégal abrite la première édition du FIBA, à partir du 13 Janvier  APS  - mer. 06 janv. 2016
Mortalite maternelle dans le monde : Le nombre de décès passe de 532.000 en 1990 à 303.000 en 2015  Le Soleil Online  - mar. 17 nov. 2015
SANTE: Plus aucun cas d'Ebola signalé en Guinée  Le Monde Afrique  - mar. 17 nov. 2015
CANCER : DON DE 6 MILLIONS DE FRANCS POUR LE DÉPISTAGE DE 400 FEMMES  APS  - jeu. 12 nov. 2015
Gestion des ordures à Dakar – L'UCG s'attaque aux urgences  Xalimasn  - jeu. 12 nov. 2015
 
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Créer un compte CV


    TOP ARTICLES DE LA SEMAINE


Les plus lus
Les plus commentés



Actualités Emploi Formation Entrepreneuriat Nos Concepts Nos Services
Global Management Challenge
Guide de l'Entrepreneur Les Trophées de l'Excellence
Investir en 2012    
Economie & Finance E-Business Plan    
Sciences et Technologies DRH Corner      
Sports Conseils RH      
Politique          
Santé          
Arts et Culture          
Copyright © 2004-2013 - Educarriere.net - Tous droits réservés
Contacts : +237 33 42 95 23 +237 94 01 41 94 - Email : sn@educarriere.net